Le Palais Stoclet, sis à Woluwe-Saint-Pierre, est l’un des 11 sites belges inscrits au patrimoine mondial de l’humanité. C’est un joyau architectural mais aussi une œuvre totale où toiles, mosaïques, meubles et vaisselles ont été créés pour le lieu. Classé en 1976, inscrit au patrimoine culturel de l’UNESCO en 2009. C’est le seul des sites belges à être fermé au public. Vous en conviendrez, une ouverture des lieux au public ferait le bonheur du plus grand nombre peu importe la formule. A minima, on peut l’imaginer une fois par an à l’occasion de la journée du patrimoine à l’image de ce que font les ambassades par exemple.

Interpellation d’Anne-Charlotte d’Ursel relative au Palais Stoclet au conseil communal de WSP

Monsieur le Bourgmestre, Madame l’échevine de la culture, Monsieur l’échevin de l’urbanisme,

Le Palais Stoclet, sis 279 avenue de Tervueren, est un joyau architectural mais aussi une oeuvre totale où toiles, mosaïques, meubles et vaisselles ont été créés pour le lieu.

Il est l’un des 11 sites belges inscrits au patrimoine mondial de l’humanité.

Livré en 1911 pour le banquier Adolphe Stoclet sur un projet de l’architecte autrichien Joseph Hoffman, ce chef d’oeuvre art nouveau fut décoré par la Wiener Werkstätte avec des interventions remarquables de Fernand Khnopff et Gustav Klimt. A son apogée, le palais fut un haut lieu de la culture européenne. Classé en 1976, inscrit au patrimoine culturel de l’UNESCO en 2009. C’est le seul des sites belges à être fermé au public.

Le palais appartient toujours à la famille Stoclet. Un couple de concierges l’habite.

Il est régulièrement visité sur invitation. De nombreux hôtes de marque ont en effet eu cette chance.

Vous en conviendrez, une ouverture des lieux au public ferait le bonheur du plus grand nombre peu importe la formule.

A minima, on peut l’imaginer une fois par an à l’occasion de la journée du patrimoine à l’image de ce que font les ambassades par exemple.

Il y a bien eu des tentatives de la part de l’ancien Bourgmestre de Woluwe-Saint-Pierre, Jacques Vandenhaute, du Ministre-Président de la Région bruxelloise, Rudi Vervoort et pas plus tard qu’en janvier 2016, vous Monsieur le Bourgmestre, vous aviez annoncé dans la presse que vous entamiez une démarche inédite: envoyer un courrier officiel aux héritiers Stoclet pour organiser une réunion sur le devenir du palais. Qu’est-il advenu de cette réunion ? A-t-elle eu lieu et qu’est ce que ça a donné ? Pourrons-nous visiter prochainement ce haut lieu ?

Heureusement, la façade arrière de l’édifice se donne à voir aux habitants/visiteurs/touristes nombreux à s’arrêter pour le contempler. Mais il faut reconnaître que ceux-ci ne sont pas bien installés pour contempler le palais et ses abords de même que les riverains.  Les voitures rasent à vive allure les groupes s’arrêtant ou les photographes d’un jour. N’avez-vous jamais envisager de déporter la circulation qui frôle les immeubles sis entre les 279 et 331 au niveau de l’allée bordée de parking de voitures qui se trouve au centre de l’avenue de façon à rendre plus agréable le chemin piéton le long des habitations. L’alignement des arbres et le parking serait alors lui aussi rapproché du trottoir tout en étudiant la plus belle perspective à offrir pour bien voir le palais ? Des plans ont-ils déjà vu le jour ? Qu’ont-ils donné ?

Enfin, il semblerait que la STIB souhaite déplacer son arrêt de tram situé sur le rond-point Léopold Il de 80m en face du Palais Stoclet. Raison invoquée:  l’arrêt actuel est dans un arrondi. De ce fait, quelques centimètres – entre dix et quinze – séparent le trottoir de la première marche du tram, ce qui peut représenter une difficulté pour une personne à mobilité réduite. Cette décision du gouvernement bruxellois date en réalité de 2015 dans sa note concernant arbres, arrêts des transports publics et PMR.

Des nouveaux trams sans marche sont attendus dans un délai raisonnable puisqu’ils sont annoncés pour 2019-2020 mais cela nécessite préalablement le réaménagement de la station de métro Montgomery lui aussi tant attendu. Ce projet verrait disparaître l’utilité de la super jolie aubette de tram classée du square Léopold II. La STIB envisage aussi l’abattage de six marronniers qui seront remplacés par des plus petits créant ainsi une rupture dans l’alignement.

L’endroit prévu par le nouveau projet est moins accessible pour la majorité des utilisateurs de la STIB fréquentant cet arrêt. Il leur impose de traverser l’avenue de Tervueren en des points plus dangereux. Le nouveau passage pour piétons induit un nouveau problème de mobilité pour les voitures venant de la contre-allée de Tervueren et allant des étangs Mellaerts vers le centre. Des deux voies de circulation actuelles, il n’en resterait plus qu’une seule créant de perpétuels bouchons. Soyons clair ce projet est moins pratiques, plus dangereux et met à mal la belle perspective Palais/avenue de Tervueren. Il est fondamentalement mauvais, coûteux et inadéquat. Il tente de répondre à une difficulté dans l’immédiat en créant de nouveaux problèmes alors qu’en réalité, une vraie solution est prévue dans les années à venir.

La commune a marqué son désaccord en commission de concertation urbanisme par contre la Région a approuvé ce projet. La Commission royale des monuments et des sites a-t-elle remis un avis sur ce projet ? Des études complémentaires ont-elles eu lieu ? Où en est aujourd’hui ce dossier ? Que va faire la commune de Woluwe-Saint-Pierre ?

Anne-Charlotte d’Ursel
Conseillère communale
0477 / 25 98 28
acdursel@hotmail.com